luni, 14 aprilie 2014

On tue le cochon - Ignat, o traditie în România.

Il est en Roumanie une tradition qui a sans doute existé en France il y a plus de 50 ans : tuer le cochon avant Noël ! Ma grand mère déposait dans des pots en terre les morceaux de porc couvert de graisse pour que cette viande soit gardée jusqu'au début de l'été. Ici, ça reste une coutume que pratiquent les gens de la campagne. C'est comme une fête qui a lieu le 20 décembre pour alimenter les paysans jusqu'à la fin du printemps mais aussi pour les repas des fêtes de fin d'année.

La journée débute par la mort du porc qui a été engraissé au fil de l'année. Et, tout au long de la journée, il y a fort à faire pour transformer la bête d'un animal vivant en de quoi vivre une grande partie de l'année. C'est à quoi j'ai pu assister dans un village qui s'appelle Slava Rusa et qui se trouve en Dobrogea, cette région située entre Danube et Mer Noire.

Dès le matin, tout le monde monte vers la bergerie pour sacrifier l'animal. Après le sacrifice, on redescend la bête vers l'endroit ou on va la débiter. Bien sur, on doit aussi boire quelques Tuici (alcool de prune locales) pour être en phase avec ceux qui vont procéder au débit de la bête. Et commence un travail énorme qui va amené à transformer ce cochon en un  viatique qui participe et de la religion, et de la survie des paysans perdus dans leurs montagnes ou leurs villages...

Exista in Romania o traditie care a existat fara indoiala in Franta cu mai bine de 50 de ani in urma: taierea porcului de Craciun! Bunica mea punea in vase de lut bucatile de carne de porc acoperite de grasime, pentru ca acestea sa se pastreze pana la inceputul verii. Aici, ramane un obicei pe care il practica oamenii la tara. Este ca o sarbatoare care are loc pe 20 decembrie pentru a hrani taranii pana la sfarsitul primaverii, dar si pentru mesele festive de sfarsit de an.

Ziua incepe cu taierea porcului, care a fost ingrasat pe tot parcursul anului. Si, pe tot parcursul zilei este multa munca pentru transformarea animalului viu in hrana pentru o mare parte a anului.. La aceasta am putut asista intr-un sat care se numeste Slava Rusa si care se afla in Dobrogea, regiune situata intre Dunare si Marea Neagra.

Inca de dimineata, toata lumea urca spre stana pentru a sacrifica animalul. Dupa sacrificare, animalul este coborat la locul in care va fi transat. Bineinteles, trebuie sa se bea si cateva Tuici (alcool din prune) pentru a putea fi pe aceeasi lungime de unda cu cei care vor transa animalul. Si astfel incepe o munca enorma, care va duce la transformarea porcului intr-o comoara care face parte din viata religioasa dar care, de asemenea, are un rol important in supravietuirea taranilor pierduti in muntii sau satele lor...