joi, 23 iulie 2015

La petite ville touristique de Koprivshtitsa



La petite ville touristique de Koprivshtitsa qui remonte au 14e siècle, est célèbre en Bulgarie, et cela à plus d'un titre. Historiquement, elle fut,  à l'instar d'autres lieux de la région, une des places où la rébellion nationaliste contre les Ottomans se développa, avec l'insurrection d'avril 1876.

En outre, son architecture a été très bien préservée, avec de nombreuses maisons du XIXe siècle, parfois même plus anciennes, dont certaines sont aujourd'hui converties en musées ethnographique et historique, relatant des pages de l'histoire bulgare avec d'anciens documents, photos, et objets d'époque.
Koprivchtitsa est aujourd'hui une véritable ville-musée, elle conserve un style architectural typiquement bulgare du XIXe siècle. De nombreux poètes, écrivains et révolutionnaires s’y sont installés. Parmi les maisons qui ont été transformées en musées, on peut visiter celles de riches marchands ou de poètes comme Debelânov.
Dimcho Debelânov est un poète et auteur né à Koprivshtitsa le 28 mars 1887 dont la mort dans la Première Guerre mondiale en Grèce a coupé sa carrière littéraire prometteuse. Né dans une famille prospère il a éprouvé des difficultés lors de la mort de son père en 1896, ce qui conduit la famille à déménager à Plovdiv , puis à Sofia en 1904. Debelyanov a toujours parlé des huit ans à Plovdiv avec regret, l’appelant « la ville triste ».
En 1906, il a commencé à envoyer sa poésie à des magazines littéraires bulgares à l'instigation de Pencho Slaveikov , où il a vu ses premiers ouvrages imprimés, qui ont été bien reçus. Il a travaillé  comme commis subalterne pour la station météorologique centrale et comme journaliste pigiste, avant de rejoindre l'armée en 1912 pour combattre dans les guerres balkaniques . En 1914, il a été renvoyé de l'armée et a pris un poste dans un bureau, un poste qu'il détestait tant, qu'il a rejoint l'armée en 1916, mais a été tué près de Gorno Karadjovo au cours d'une bataille avec une division irlandaise. Son corps a été enterré dans Valovishta , aujourd'hui Sidirokastro, en Grèce .
Son œuvre a été recueilli par des amis après sa mort et publié dans une anthologie en deux volumes avec une collection de lettres et écrits personnels.
Todor Kableshkov (Тодор Каблешков) (13 Janvier 1851 à  Juin 1876) était un révolutionnaire et un des leaders de l' Insurrection d'Avril . Né à Koprivshtitsa dans une famille riche, il a étudié dans sa ville natale, puis à Plovdiv entre 1864 et 1867 et a fondé la société en 1867. illumination Zora Il et a poursuivi ses études au lycée Galatasaray à Istanbul , mais a été forcé de rentrer à cause d’une maladie. Il a travaillé à Edirne comme opérateur du télégraphe en 1873 et était alors un chef de gare à proximité de Pazardjik , où il exerce des activités culturelles et éducatives.
Kableshkov retourné à Koprvishtitsa au début de 1876 et s’est engagé dans ses activités révolutionnaires. Il a été désigné à la tête du comité révolutionnaire local à Koprishtitsa et vice-apôtre de la Panagyurishte, district révolutionnaire. Il fut le premier à proclamer l'Insurrection d'Avril le 20 Avril 1876 et est l'auteur de la célèbre Lettre sanglante du quartier révolutionnaire Panagyurishte. Kableshkov était le chef du conseil militaire à Koprivshtitsa et a mené une cheta (bande, détachement) avec Panayot Volov , avec laquelle il a fait le tour des villages voisins.
Après le soulèvement réprimé par les ottomans, Kableshkov fuit à Stara Planina avec un petit groupe. Il a été capturé près de Troyan et a été ensuite torturé dans les prisons de Lovech et Veliko Tarnovo. Todor Kableshkov fini par se suicider à Gabrovo dans le bureau de police à l'âge de 25 ans.
Todor Kableshkov est connu comme l'un des révolutionnaires bulgares les plus courageux en particulier compte tenu du jeune âge à laquelle il est entré dans le mouvement révolutionnaire. Sa maison à Koprivshtitsa est maintenant transformée en un musée et un monument a été construit sur ​​l'endroit où il a décidé de commencer la rébellion.
George Bankovski fut lui aussi un des chefs révolutionnaires né à Koprvishtitsa où sa maison est devenu un musée. Dans sa rue, au-dessus de sa maison on trouve une statue équestre le représentant. Sa maison, entièrement en bois et très traditionnelle est particulièrement remarquable.

Ce village, particulièrement remarquable est un des joyaux de la Bulgarie où vous trouverez des conditions idéales de séjour, des restaurants typiques et des hébergements confortables. A 100 km au nord de Plovdiv.

 architecture particulière
 la rivière dans le village
 commerce local
 une rue du village
 maison typique
 maison d'un marchand
 Dans la cour du poète Beleanov
 Statue de sa mère l'attendant pendant la guerre : il n'en revint jamais !
 son portrait
 Dans le village
 Sur le mur de l'église
 La maison de Bankovski
 et son buste...
 une porte dans lae village
 la statue équestre de Bankovski
 et son buste...
 "La liberté ou la mort", le slogan des révolutionnaires.
 restaurant dans le village
le même restaurant...
 L'ossuaire au centre du village
 un des commereces du village
 Une habitanter qui fait des crèpes merveilleuse avec des confitures de fruits des bois...
 la maison du poète






 l'église du village
 l'église à l'intérieur (photo volée)












Ajouter une légende


sâmbătă, 3 ianuarie 2015

L’hiver à Brasov – Iarna la Brasov


L’hiver à Brasov – Iarna la Brasov

Brasov est connu pour ses hivers durs et son gel énorme, même si les chutes de neige ne sont pas aussi abondantes que dans le sud du pays où soufflent des tourmentes de neige. Brasov détient un record absolu de froid enregistré en 1942 : - 38,5 Celsius. Si maintenant on se plaint d’un – 10° où -15°, disant qu’on a un gel énorme, nos grands-parents et arrière-grands-parents ont vécu le plus dur hiver. A Brasov, l’apogée du froid a eu lieu le 25 janvier 1942 quand on a enregistré à la station météo de Bod – 38,5 degrés. A cette époque, tout le mois de janvier, les températures ont été glaciales, la plus grande ayant  été de -20°. Cette même température a encore été enregistrée le 11 février 1929 mais alors, le gel n’a pas duré. Le deuxième record de basse température a eu lieu le 25 janvier 1985 quand on a enregistré -32,3° et le 25 janvier 2010, 30,2°.



Source : adevarul.ro
Braşovul este cunoscut pentru iernele grele cu ger năprasnic, chiar dacă nămeţii de zăpadă nu sunt atât de mari ca în sudul ţării unde este viscol. Braşovul deţine un record absolut de frig înregistrat acum 72 de ani. Dacă acum spunem că la -10 sau -15 grade este ger năprasnic, bunicii şi străbunicii noştri au trăit cele mai geroase ierne. La Braşov polul frigului a fost în 25 ianuarie 1942 când s-au înregistrat -38,5 grade Clesius, la staţia de la Bod. Atunci toate luna ianuarie temperaturile au fost glaciare, iar cea mai ridicată a fost de -20 grade Celsius. Aceeaşi temperatură s-a mai înregistrat şi în 11 februarie 1929, dar atunci gerul a ţinut mai puţin. Alte două recorduri de temperatură au mai mai fost în 14 ianuarie 1985 când la Braşov au fost - 32,3 grade Celsius şi în 25 ianuarie 2010 când la Braşov au fost -30,2 grade Celsius la Braşov.
Polul frigului la Braşov
Puţini îşi mai amintesc cum a fost iarna din 1942. Atunci dacă ieşeai din casă îngheţai pe loc. Trenurile au fost blocate cu zilele, şcolile au fost închise, iar pe stradă nu vedeai ţipenie de om. Fabricile nu au funcţionat, iar toate magazinele au fost închise. Braşovul a devenit un oraş pustiu timp de o săptămână. Potrivit unor statistici ale vremii, care nu sunt foarte exacte, deoarece multe acte s-au pierdut, 17 oameni au murit în gerul năprasnic de acum mai bine de 70 de ani. Şi zăpada a fost atunci foarte mare, nămeţii depăşind un metru în oraş. Lemnele au fost raţionalizate şi erau păzite de armată. Soldaţii împărţeau oamenilor atât cât trebuia pentru a nu îngheţa de frig. După terminarea gerului, armata, dar şi toţi braşovenii au muncit trei zile pentru a deszăpezii oraşul troienit. Meteorologii au şi o explicaţie de ce tocmai în zona Braşovului este de multe ori mai frig decât în alte zone muntoase. Oraşul este aşezat într-o depresiune, iar când un front de aer polar ajunge aici este mai dens, coboară şi stagnează mai mult în depresiune. Din acest motiv şi durata gerurilor este mai mare decât în alte zone. 

Strada Muresenilor

Strada Muresenilor

Boulevard Saturn

Centrul



Poiana Brasov

Gara

Gara


Parcul central

Racadau

Tîmpa

Tîmpa

Piata Sfatului

Boulevard Saturn

Parcul central

Tîmpa

Cartierul Astra

Boulevard Saturn